• INSOMNIE, QUAND TU NOUS TIENS!

     
     Image associée
     

     

     

    INSOMNIE, QUAND TU NOUS TIENS!

     

    Vous est-il déjà arrivé de passer quelques heures, la nuit, sans dormir? Cette phrase pourrait servir à une réclame publicitaire, n'est-ce pas? Pourtant, je dois avouer que je souffre, moi aussi, à l'occasion d'insomnie!

    C'est fou le nombre de pensées qui me viennent en tête quand je ne dors pas et pourtant, pour me rendormir, il faudrait bien que je fasse le vide dans ma tête, cesser de penser ou de réfléchir... On dit dans ces cas-là que nous jonglons... Mais il n'y a rien à faire, mon esprit vagabonde d'une pensée à une autre sans arrêt. J'entends ronfler mon conjoint et je me dis que j'aimerais bien pouvoir faire comme lui!

    Je tourne, je cherche la meilleure position pour être à l'aise et me rendormir. Tantôt couchée sur le côté droit, tantôt sur le côté gauche, puis, sur le dos pour me retrouver à plat ventre! C'est ce qu'on appelle par chez nous, avoir le tournis, et ça dure longtemps! Puis, à force de me tourner et de me retourner, j'en viens à réveiller mon conjoint qui, à son tour, ne trouve plus le sommeil. C'est alors une course contre la montre: à savoir lequel se rendormirait le premier.Puis, une de mes narines se congestionne. Je m'assois donc pour qu'elle se débloque, mais en m'assoyant, je découvre mon mari qui grogne qu'il a froid! Il tire les couvertures sur lui, tout en maugréant. C'est à son tour de tousser ou d'éternuer. Je me recouche et le même manège recommence. Je devrais me lever me dis-je, mais si je le fais, les chiens voudront sortir à l'extérieur et je ne veux pas leur donner cette mauvaise habitude, car ils font leur nuit, eux autres!

    Je pense à ce que je ferais le lendemain, je pense à chacune de mes filles, à leur conjoint respectif, comment ils pourront arriver dans la vie; je pense à mes forums de discussions sur le Net, à mes amis FB: ceux que j'ai abandonnés ou que j'abandonnerai, ceux qui m'ont fait faux bond et ceux qui m'ignorent... Je réfléchis aux textes que je devrais écrire.

    C'est fou comme les idées nous viennent facilement la nuit! Il faudrait écrire la nuit il me semble, ce serait plus facile, mais je n'ose pas, de peur de réveiller la maisonnée! À mon réveil j'essaie alors de me rappeler ce que je devais écrire, mais alors, les idées deviennent confuses, elles ne sont pas aussi limpides qu'elles l'étaient durant la nuit.

    Le sommeil finit par revenir après quelques heures. La nuit dernière, j'ai fini par me rendormir après trois heures de veille!

    ©Copyright Réjane

    24 mars 2011

    « L'OMBRE...DE MON ÂME À LA TIENNE. »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :